Culture et Loisirs,  Sports,  Urbanisme

Publié le mardi 6 octobre 2020

Après un accueil en musique par le groupe cacien Blue Fire music sur le parvis du complexe sportif, les visiteurs ont pu découvrir la nouvelle salle omnisport agrémentée de poésie avec les chorégraphies de la compagnie « Étincelles ».

Puis les nombreux élus, personnalités, partenaires financiers, partenaires institutionnels et spectateurs ont assisté à une impressionnante découpe du ruban officiel par l’association « Battodo » (sabre japonais).

Jean Vincent Vallies, maire de Chécy, avec les élus et le conseil municipal des enfants ont dévoilé, ensuite, les noms des différentes salles du nouveau complexe. Elles valorisent chacune une ville olympique  (Sydney 2000, Athènes 2004, Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016). En effet, la ville de Chécy est labellisée « Terre de Jeux 2024 », pour faire vivre aux Caciens 4 années au rythme des Jeux olympiques de Paris 2024 et du sport sur tout le territoire. Cette démarche centrée sur l’Olympisme et l’esprit olympique a guidé le nom des salles du complexe sportif. Dans ce cadre, les présidents du comité régional olympique et sportif et du comité départemental olympique et sportif ont dévoilé le nom de la grande salle omnisport : Sydney.

Enfin, le maire a mis en valeur les ambitions de la ville en tant que « ville inclusive » et le partenariat à venir entre Passerelle 45 et l’ASC GYM dans le cadre du sport adapté. L’inauguration s’est achevée sur une visite guidée des différentes salles.

Un projet porté grâce à une large concertation

Ce projet a été pensé et conçu dans le cadre d’une large consultation avec l’Office municipal des sports (OMS), les clubs sportifs, les associations concernées et les écoles. Il répond donc aux attentes exprimées, dans un contexte budgétaire contraint.

L’ancien gymnase des Plantes ne répondait plus aux  attentes des clubs et des sportifs.La municipalité a donc décidé de construire un nouveau gymnase. Après consultation de l’Office municipal des sports (OMS) et après une large concertation avec les associations et les sportifs, il semblait important que ce nouveau gymnase soit construit près de l’ancien gymnase, pour regrouper sur un même lieu les équipements sportifs attendus. C’est pourquoi le nouveau gymnase a été accolé à l’ancien gymnase, entièrement rénové, pour former un complexe sportif municipal. Étant dans un périmètre classé, la Municipalité a adapté ce projet aux avis de l’ABF (architecte des bâtiments de France), et le bâtiment a été en grande partie surélevé pour tenir compte du risque d’inondations.
Les aménagements extérieurs ont permis de créer un espace vert avec terrasses entre le complexe sportif et le canal, directement accessible depuis l’espace de convivialité du complexe (club house). Un parking nouvellement créé de 100 places permet le stationnement des véhicules sur un terrain acquis récemment par la municipalité.

Equipe de maîtrise d’œuvre : Cabinet Gilbert Autret architecture – Atelier Pionville

Montant total des travaux : 3 893 700 €

Un projet réalisé grâce à l’engagement financier de nos partenaires

Le coût global des travaux s’élève à près de 3 000 000 €, et financés à hauteur de 1 023 863  € par la Région Centre-Val de Loire via le contrat d’agglomération, le Département du Loiret et par l’État.

Montants des subventions accordées :

  •  Conseil régional Centre Val de Loire via Orléans Métropole dans le cadre du CRST (Contrat Régional de Solidarité Territoriale) :   352 119€
  •  Département du Loiret : 491 641 €
  •  Etat – DSIL 2017 (dotation de soutien à l’investissement public local) : 180 103  €

Montant total des subventions perçues : 1 023 863 €.

 

 

Partager cette page sur :